US CHANTILLY VETERANS : site officiel du club de foot de CHANTILLY - footeo

FOOTBALL Quand l’US Chantilly agace Eric Woerth

11 janvier 2017 - 21:34

FOOTBALL Quand l’US Chantilly agace Eric Woerth - Sports en Picardie - Courrier picard

Courrier picard

FOOTBALL Quand l’US Chantilly agace Eric Woerth - Sports en Picardie - Courrier picard

La présentation des comptes de l’US Chantilly à sa récente assemblée générale a fait réagir la municipalité, et en premier lieu le maire de Chantilly, Eric Woerth. Le club a en effet présenté un déficit budgétaire pour l’exercice écoulé de 10 000 €, en avançant plusieurs explications pour le justifier.

Ainsi, le président Dominique Louis-Dit-Trieau, après avoir souligné une baisse de subvention de 8 000 €, a notamment évoqué «  le terrain en travaux (ndlr : dans l’optique de l’Euro 2016 pour lequel l’équipe d’Angleterre avait établi son camp de base à Chantilly) qui n’a pas permis d’organiser nos différents tournois ; de même, il y a eu moins de recette d’entrées et de buvette, puisque nos matches étaient délocalisés. »

Adjoint au maire chargé des sports, Frédéric Servelle partage le mécontentement d’Eric Woerth, en rappelant que l’US Chantilly a bénéficié, grâce à sa participation aux 32es de finale de la Coupe de France, d’une dotation fédérale de plus de 40 000 euros.

Dès lors l’adjoint aux sports s’exprime sans détour : «  J’ai de très bonnes relations avec le président, mais parler aujourd’hui de manque à gagner à propos d’une buvette ou de la délocalisation à Gouvieux et Orry des matches ne tient pas. Il faut être sérieux ! D’autant que la Ville a pris en charge intégralement cette délocalisation qui n’a donc pas coûté un euro au club. Ce sont là de petites querelles de chiffres, alors que nous avons livré en 2016 un équipement exceptionnel qui nous est réclamé de partout. La FFF y a fait jouer son équipe de France U19 et reviendra, des clubs de Ligue 1 souhaitent en bénéficier, etc. Quant à la subvention, c’est la plus grosse accordée à un club de Chantilly par la Ville. De l’ordre de 60 000 euros, elle a un peu baissé, c’est vrai, mais comme partout. Et pour 2017, on va s’attacher à la maintenir à son niveau en espérant que l’équipe première ne descende pas de Division d’honneur en Promotion d’honneur…  »

Passionné de football, Frédéric Servelle s’attarde même volontiers sur l’aspect sportif, toujours sans langue de bois : «  Qu’ils commencent par gagner leurs matches. Parce que franchement quand on va les voir jouer au stade, on s’ennuie et on aspire à bien mieux !  »

Avant-dernier en DH, Chantilly est en effet à la peine. Or, souligne M. Servelle, «  la ville va continuer en 2017 et 2018 ses travaux avec en particulier la réalisation d’un terrain synthétique ; alors avec de tels équipements on est en droit d’attendre à mieux  ».

C’est dans ce contexte que les Cantiliens disputeront dimanche (14 h 30) un match en retard à Compiègne, synonyme de tournant pour les deux équipes, puisqu’il peut permettre à l’AFC Compiègne de prendre seul la tête avant la trêve, ou à l’US Chantilly de quitter sa place de relégable. PHILIPPE GRAND

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 10 Joueurs
  • 3 Supporters